Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 09:51

Pardonne le léger retard de ma lettre cette année, mais à cause de mon nouveau livre, j'ai du courir partout, et s'il y avait des douches et des couchettes dans les trains, c'est sans doute là que j'aurais passé la plupart de ces derniers mois.

Juste te dire que nous ne t'oublions pas. Que nous pensons souvent à toi, à ce que tu deviens là-hait, près des anges. Dessines-tu toujours un monde plus joli que ce qu'il est ? As-tu gardé ton sourire qui était l'un de tes charmes et ton rire qui nous donnait envie de rire avec toi ? Ici bas, les années passent, la crise (que tu n'as pas connue) est toujours là, elle rend les gens un peu plus gris, un peu plus tristes. il manque des rêveuses comme toi, des poètes, des enfants qui voulaient et qui allaient changer le monde. Alors chaque jour, pour toi, on essaie de faire mieux ce que l'on fait, à l'agence et en dehors. Tu vois, tu nous accompagnes toujours, même après toutes ces années, même après nous avoir fait la méchante blague de nous quitter un jour de pluie.

Cette année enfin, tu vas rencontrer trois de mes amis qui ont eu l'indélicatesse de partir aussi. Alain Malet, avec qui j'ai longtemps travaillé chez FCB et avec lequel j'ai eu quelques uns de mes plus grands fous rires. Benoît Chavanne, un directeur artistique brillant, mais qui le cachait, par modestie, avec lequel aussi nous avons bien ri et rêvé de belles campagnes. Bruno de Dieuleveult enfin, le stoybordeur de génie, celui qui, par la grâce de ses dessins a sauvé de nombreuses de nos idées et nous a permis de faire des grands films de pub.
J'espère que vous allez bien vous marrer tous les quatre.

deborah_chavillon-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Quelle Belle Journée - dans L'humeur du moment
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens